4 questions à te poser avant de créer ton business en ligne

27 Mai, 2019

Les business en ligne sont plus que jamais sur le devant de la scène en 2019.

Et pour cause : coût de création ultra réduit (tant en termes de matériel que de création d’une micro-entreprise), liste de prospects quasi infinie, possibilité d’automatisation, liberté géographique…

Autant de raisons qui expliquent qu’il est facile de s’emballer et de vouloir créer des biz à tout va. Sauf qu’un business en ligne reste une entreprise comme les autres.

Si ton business en ligne :

  • Ne répond pas à un besoin précis,
  • Veut s’adresser à tout le monde,
  • Renvoie un message flou,
  • N’est pas bien promu,
  • N’est pas bien positionné,
  • Etc…

… Tu ne vendras rien !

Créer un business en ligne implique de réfléchir LONGUEMENT, en amont. Il est pertinent de faire un mini (ou un gros !) business plan.

Pour t’aider à construire ton business en ligne, j’ai identifié les 4 questions fondamentales à se poser avant d’entreprendre en ligne. Ces questions sont pertinentes pour tous les business en ligne, quel que soit leur type : activité de freelance, e-commerçant, infopreneur, blogueur…

Ce que tu vas apprendre aujourd’hui pour créer ton entreprise en ligne

  • Un business en ligne ne doit pas être construit “par dessus la jambe”, quand bien même les coûts au démarrage seraient très réduits.
  • Pour ne pas perdre du temps et de l’argent, il est important de se poser les bonnes questions dès le début.
4 questions à te poser avant de créer ton business en ligne
Epingle sur Pinterest !

Créer un business en ligne #1 : Détermine ton “Pourquoi”

J’ai déjà consacré un article entier à l’importance de trouver son “Pourquoi” pour son business.

[Article lié : L’importance de trouver ton “Pourquoi” pour ton business]

Le “Pourquoi” est la raison d’être de ton business ; ton but profond. C’est au final tout ce qui donne un sens à ton business.

Le “Pourquoi” est associé au “Quoi” et au “Comment”. Ces deux dernières questions sont plus tangibles, et en général on en connaît la réponse ! Les entrepreneurs savent ce qu’ils vendent, et comment ils doivent le vendre. Mais ils se posent rarement la question du “Why”…

Pourtant, à la création de ton business en ligne, tu dois t’assurer que tu ne lances pas cela pour des mauvaises raisons, et notamment :

  • Pour concurrencer quelqu’un que tu ne portes pas dans ton coeur,
  • Pour prouver à ta famille que tu peux créer quelque chose,
  • Pour gagner de l’argent facilement et simplement, etc.

Si tu crées un business en ligne sans savoir pourquoi tu le fais, ou pour les mauvaises raisons, tu te doutes qu’il ne sera pas pérenne.

A ce propos, l’argent ne doit jamais être une fin en soi. C’est un résultat, qui doit te permettre d’atteindre un “Pourquoi” plus profond. Cela peut être, par exemple, d’apporter une vie meilleure à tes enfants.

Attention : ton “Pourquoi” va rarement s’imposer à toi comme une évidence. Il peut être difficile à réaliser, et survenir au fur et à mesure de ton activité. Ne te force pas à forcément trouver une réponse concrète aujourd’hui. Réfléchis-y de façon suffisante et assure-toi simplement que tes raisons ne sont pas mauvaises !

Voici quelques questions à te poser pour t’aiguiller, t’aider à réfléchir au sujet :

  • Pourquoi avoir décidé de construire un business en ligne à la place du salariat / du chômage / d’un business physique… ?
  • Que penses-tu pouvoir apporter aux autres ?
  • L’idée est-elle en germe dans ta tête depuis longtemps ?
  • Qu’est-ce que ton business en ligne te permettrait d’atteindre/d’obtenir ?
  • Est-ce que créer un business en ligne, opération très chronophage, en vaut vraiment le coup ?
  • Pourquoi est-ce si important pour toi ?

Tu dois réfléchir à ton “Pourquoi” avant de penser à toutes les autres questions (et de faire des plans sur la comète).

Rappelle-toi : si tu pars sur des bases bancales, ton business le sera tout autant.

Créer un business en ligne #2 : Identifie un besoin existant et détermine ta niche

Pour créer ton business en ligne, il faut que tu réfléchisses PRÉCISÉMENT à la niche dans laquelle tu vas te situer. C’est la question du “Quoi”.

  • Si tu es blogueur : Cela revient à choisir le thème précis de ton blog.
  • Si tu es freelance : Choisir ton domaine d’activité (ex : graphisme) et ta spécialisation (ex : graphisme de logos).
  • Si tu es infopreneur : Choisir ton domaine d’expertise, les connaissances sur un thème précis que tu vas chercher à transmettre.
  • Si tu es e-commerçant : Choisir ce que tu vas vendre (type de produits) ou offrir (types de prestations de services).

Sauf que dire que tu vas proposer des services de rédaction web aux entreprises, vendre des formations en ligne, ou lancer un blog professionnel traitant de marketing digital de façon générale, ça ne suffit pas.

Pour deux raisons différentes :

  • A vouloir tout faire, on n’est bon nulle part.
  • Tu ne te démarqueras pas de la concurrence.

Être spécialisé = être meilleur ET être reconnu comme meilleur

Un des dangers lors de la création d’un business en ligne est de vouloir tout faire, et/ou d’accepter n’importe quelle proposition.

Tu ne peux pas être rédacteur web + community manager + web designer + vendeur de glaces à Ibiza.

Pour être très bon (voire expert) dans un domaine, il faut le pratiquer au quotidien. Plus tu te disperseras, moins tu arriveras à l’excellence dans les différents domaines de ton activité.

En plus :

  • Cela risque de brouiller totalement ton offre, car personne ne comprendra ce que tu fais réellement. Alors que si tu as une spécialisation ultra précise, tout le monde saura que tu es LE spécialiste de ce domaine.
  • En outre, tu te rends compte du temps que cela va prendre de prospecter pour chacune de tes activités ? Tu multiplies le budget communication !

Petit plus : Si tu es spécialisé, cela veut dire que tu es performant, et donc que tu peux facturer plus cher.

L’objectif : se démarquer de la concurrence

Si ta niche ou ton offre ne sont pas assez précis, en plus des difficultés à atteindre l’excellence, tu auras aussi du mal à te démarquer de la concurrence.

Reprenons l’exemple du rédacteur web : il existe 95939375757 rédacteurs web. Tu ne peux pas juste dire que tu es rédacteur web.

Par exemple : Je suis rédactrice web juridique. Cela veut dire que je n’écris pas sur tout. J’écris des articles de blog en rapport avec le droit uniquement. Je me distingue donc de la masse des rédacteurs web.

Autre exemple : Créer un énième blog sur le blogging. Comment te démarquer des autres blogs ? Il faut absolument que tu trouves un angle d’attaque précis.

Créer un business en ligne #3 : Détermine ton client idéal, i.e ta cible

Maintenant que tu sais ce que tu vas vendre et/ou de quoi tu vas parler, il faut que tu saches exactement à qui tu t’adresses. On appelle cela le client idéal, la cible, ou encore le persona.

La niche (quoi) + le client idéal (à qui)  = Le positionnement

En vérité, ce n’est pas une étape qui vient strictement après la 2ème, mais plutôt qui s’entremêle. Les deux questions sont intimement liées. Définir ton client idéal te permettra de te nicher encore plus. Cela constituera ton positionnement.

Déterminer une niche, une spécialisation pour ton business en ligne ne suffit pas.

Exemple 1 : Je suis rédactrice web juridique. J’ai donc une spécialisation bien identifiable.

Mais cela ne suffit pas, car il faut que je sache EXACTEMENT à qui je m’adresse. Je ne peux pas m’adresser à TOUTES les personnes qui auraient besoin d’un texte juridique. J’ai donc choisi de m’adresser :

  • Aux legaltech qui tiennent un blog et qui vendent des services aux entrepreneurs,
  • Aux cabinets d’avocats en droit des affaires dont les associés sont relativement jeunes (< 50 ans), qui ont envie de tirer parti de la transformation numérique et de créer un blog, pour maintenir le cap face aux legal tech.

Exemple 2 : Une personne décide de créer un blog professionnel pour apprendre aux baby blogueurs à construire leur liste email. C’est clair, c’est pertinent. Ce n’est pas aussi large que “aider les blogueurs à monétiser leur blog”, donc la niche a pour l’instant été bien choisie.

Mais il ne faut pas s’arrêter là. Qui cible-t-on ? Il ne serait pas pertinent de cibler TOUS les jeunes blogueurs. On pourra par exemple cibler les blogueuses de 30 ans (jeunes mamans) qui veulent gagner de l’argent tout en restant à la maison avec leur bébé. Ou alors, les hommes de 50 ans qui veulent quitter un bon poste et commencer à générer des revenus passifs. Ici, mes 2 propositions sont radicalement différentes, et la manière de communiquer le sera aussi.

Pourquoi dois-tu déterminer ton client idéal ?

Parce que si tu ne le fais pas, tu vas avoir des difficultés à vendre.

Ah, l’envie de plaire et de parler à tout le monde… C’est problème l’erreur la plus courante chez les baby entrepreneurs.

C’est aisément compréhensible : comme il est rassurant de s’adresser à tout le monde ! On pense alors pouvoir multiplier son nombre de clients potentiels.

Si tu as tendance à raisonner comme ça, je te propose de te répéter la phrase suivante dans ta tête au moins 50 fois. Et également chaque fois que tu voudras élargir tes perspectives.

Quand on veut plaire à tout le monde, on ne plaît finalement à personne en particulier.

Tu comprends pourquoi ?

Imaginons que je veille vendre des produits minceur pour lutter contre la cellulite. Est-ce que tu penses que j’arriverais, avec la même politique marketing, la même communication, à toucher autant :

  • Les femmes de 50 ans
  • Les jeunes femmes de 20 ans
  • Les personnes âgées
  • Les hommes de 40 ans ?

Est-ce qu’il ne serait pas plus pertinent et efficace de me positionner dans la vente des produits minceur pour lutter contre la cellulite des femmes en pré-ménopause, par exemple ?

Si tu veux t’adresser à tout le monde, PERSONNE ne se sentira spécialisé concerné par ton offre.

Il faut absolument que tu ne parles qu’à une catégorie précise de personnes.

Comment déterminer ton client idéal ?

En faisant son portrait-robot !

Il va alors falloir que tu sois extrêmement précis. Si tu penses que ton portrait robot est trop précis… alors précise-le encore 😉

L’objectif ? Imaginer ton client idéal, c’est-à-dire la personne qui aurait le plus de chances d’acheter ce que tu proposes, et à qui l’offre profiterait le plus.

Prends une feuille blanche. Dessus, tu vas y inscrire une multiplicité de questions en rapport avec ton client idéal. Tout ce qui pourrait te servir à le définir. Par exemple :

  • Âge
  • Sexe
  • Lieu de naissance
  • Lieu d’habitation
  • Type d’habitation
  • Origine
  • Situation professionnelle
  • Parcours professionnel
  • Etudes
  • Revenu annuel
  • Revenu familial annuel
  • Situation familiale
  • Croyances
  • Envies
  • Rêves
  • Déceptions
  • Rapport à l’argent
  • Rapport à la famille
  • Habitudes de consommation
  • Loisirs
  • Évènements marquants dans sa vie,
  • Etc, etc.

Garde de la place pour écrire, écrire.

Prends le temps de faire cet exercice, c’est très important. N’hésite pas à y revenir au gré de ta réflexion.

L’autre jour, j’écoutais un podcast d’un marketeur, qui parlait d’un de ses clients. Celui-ci vendait une box de produits masculins et pensait avoir correctement fait son travail de persona. Sauf qu’en fait, il avait oublié un persona super important, qui faisait aujourd’hui l’objet de la majorité de son chiffre d’affaires. Qui ? Les jeunes femmes qui, séduites par le produit, décidaient de l’offrir à leur copain ou mari !

Tu te rends compte du temps (et de l’argent!) passé à faire une communication qui ne ciblait même pas la clientèle première ? Et des opportunités manquées en matière de chiffre d’affaires, à cause d’une cible mal déterminée ?

Créer un business en ligne #4 : Détermine tes objectifs à moyen ou long terme

Il est dangereux de créer son business en ligne et de partir bille en tête, sans plan, sans stratégie, sans objectifs.

Il est essentiel que tu aies une vision à moyen et long terme pour ton entreprise.

Pour cela, tu dois te fixer différents objectifs, à 2 semaines, 1 mois, 3 mois, 6 mois, un an… Il te sera alors beaucoup plus facile de mettre en place des actions pour atteindre ces objectifs.

Définis des objectifs :

  • Tangibles, mesurables, avec une deadline.
  • Réalistes.

“Avoir beaucoup de trafic sur mon blog au bout de 6 mois” n’est pas un bon objectif. Par contre, “dépasser les 100 visites journalières au bout de 2 mois” ou “lancer ma première formation le 1er septembre” sont des objectifs concrets et raisonnables.

Que dois-tu retenir pour créer ton entreprise en ligne ?

Pour t’aider à retenir les informations essentielles de cet article, en voici un résumé :

  • Tu ne dois pas partir bille en tête sans bien réfléchir en amont aux tenants et aboutissants de ton nouveau business en ligne.
  • Tu dois d’abord trouver ton “Pourquoi”, c’est-à-dire t’interroger sur les raisons profondes de ton lancement.
  • Tu dois ensuite déterminer ta niche, i.e ton domaine d’activité, ton domaine d’expertise, ou le type de produits vendus. Cela revient à répondre à la question “Quoi”.
  • Tu dois dans le même temps te demander à qui tu t’adresses. C’est la question “à qui”, qui te permet, avec la niche, d’affiner ton positionnement.
  • Tu dois enfin déterminer des objectifs précis et réalistes, à moyen et long terme.

*

J’espère t’avoir donné les premières clés pour créer ton business en ligne. N’hésite pas à me faire part de tes idées, de ton avancement et de tes difficultés 😉

Tu aimeras peut-être…

Une journée dans ma vie de freelance

Une journée dans ma vie de freelance

Je me suis lancée dans le freelancing il y a quelques mois.  A “l’époque”, je me posais beaucoup de questions. C’est quoi, être freelance ? Comment organiser ses journées ? Comment gérer l’administratif ? Comment se déroulent les projets freelance ? ...

2 Commentaire(s)

2 Commentaires

  1. Cassandra

    Merci pour ce post remplis de bons conseils pour bien démarrer ☺️

    Réponse
    • Maëlane

      Ravie qu’il ait pu te servir 😉

      Réponse

Laisser un commentaire