fbpx

10 conseils pour faciliter ton quotidien d’entrepreneure

22 Juil, 2020

Qu’on se le dise : le quotidien d’entrepreneure est loin d’être un long fleuve tranquille. De “l’autre côté”, on idéalise souvent la vie d’indépendant. Pourtant, c’est un rythme de travail souvent très soutenu, l’angoisse de l’incertitude et les multiples tracas quotidiens. À de nombreux égards, le jeu en vaut la chandelle, mais attention au surmenage.

Je te présente aujourd’hui 10 conseils pour faciliter ton quotidien d’entrepreneure.

Par “faciliter”, j’entends, mieux vivre sa vie d’indépendant, en évitant les surchauffes, le stress, les tensions et la fatigue. Rendre sa vie professionnelle plus apaisée, sereine et se sentir mieux dans ses baskets d’entrepreneure.

L’objectif n’est pas de te présenter une liste d’outils car je ne suis pas certaine que ça facilite les choses, bien au contraire… En multipliant les outils, on s’éparpille, on perd du temps et on ne s’attaque pas à la source du problème.

Cet article regroupe des petites astuces qui, mises bout à bout, peuvent permettre d’adoucir ta vie de freelance ou d’entrepreneure.

Apprendre à dire non

Dire oui à toutes sortes de sollicitations, c’est jouer à un jeu dangereux.

Ces sollicitations peuvent être bienveillantes (participation à un événement, interview, collaboration…) ou à l’inverse dévalorisantes (demande de coaching gratuit, mission avec rémunération très basse).

Pour éviter les situations inconfortables, tu peux te poser plusieurs questions :

  • Est-ce un projet coup de coeur ?
  • Si pas vraiment, en quoi cela t’aidera à atteindre tes objectifs, à progresser, développer ton entreprise ?

Apprendre à dire non c’est aussi protéger son temps qui est la ressource la plus précieuse d’un entrepreneure.

Réaliser ses objectifs nécessite du temps, et pour garder du temps libre (personnel ou professionnel) il faut suivre ton instinct et te diriger vers les projets qui font sens pour toi, les lesquels tu t’épanouis et/ou qui t’aident à grandir.

Ne pas hésiter à investir dans du bon matériel

Le sujet de l’investissement revient souvent dans mes contenus, mais je suis persuadée qu’avec les bons choix, on peut aller plus loin plus rapidement !

Je suis consciente que ce n’est pas à la portée de toutes les bourses. Mais en réalité, du matériel et des outils bas de gamme peuvent te coûter plus cher.

Par exemple, si tu mises sur un micro bas de gamme pour ton podcast, tu devras certainement le changer 1 ou 2 ans après et tu auras perdu du temps sur la post-production de tes épisodes.

Sélectionner les bonnes sources d’information

Des tas d’informations sont disponibles en ligne, on peut trouver tout et n’importe quoi, c’est pourquoi il faut être prudent. La surcharge informationnelle nuit à ton attention et elle te fait emmagasiner une information sans même que tu aies pu la comprendre.

Pour contrer à ça, je te conseille de trouver et de rester fidèle aux bonnes sources. Que ce soit pour de la formation ou pour des renseignements. Fais confiance à ce que tu connais, aux personnes que tu suis, aux sources officielles.

Consommer du contenu inspirant et motivant

J’aime consommer du contenu qui me fait réfléchir, qui m’inspire et me motive au quotidien. Consommer du contenu inspirant me permet de prendre du recul et de stimuler ma créativité.

Tu peux consommer du contenu sur différents sujets, selon tes envies. Pour ma part, j’apprécie ceux sur le développement personnel, les TED Talks et j’aime aussi garder un oeil sur les comptes authentiques sur Instagram.

Faire confiance à la simplicité

J’ai abordé le minimalisme dans un récent article, et je continue de penser qu’une entreprise minimaliste facilite grandement ton quotidien d’entrepreneure.

“Less is more” est un bon mantra à adopter en business. 

Proposer une offre claire, un produit ou un service simple,cibler un seul canal de communication et un seul client cible. Le minimalisme est bon pour toi et ton business mais aussi pour tes clients à qui tu facilitera la tâche. 

À lire aussi : La simplicité est nécessaire à ton entreprise

Se faire plaisir

Le cercle vicieux de l’entrepreneure ressemble à privation = frustration = épuisement.

Peut-être que ton activité ne génère pas autant de chiffre d’affaires que tu le souhaiterais. Pour le moment, l’important est de ne pas te priver d’argent et donc de te rémunérer correctement. La construction de ta trésorerie pourra se faire plus tard, quand ton activité sera plus rémunératrice.

Le plaisir n’est pas seulement lié à l’argent. Se faire plaisir c’est aussi écouter ses envies et  son rythme. C’est le meilleur moyen de vivre ta vie d’entrepreneure sereinement.

Cultiver les bonnes relations

Faire le tri dans tes relations, qu’elles soient réelles ou virtuelles, te permettra de faire de la place à la nouveauté, à la bienveillance. Accepter de laisser partir les personnes négatives pour prendre les devants et faire passer son bonheur en priorité.

Trier revient à supprimer tout ce qui te fait ressentir des émotions négatives ou du moins peu constructives : jalousie, envie, colère, tristesse, rabaissement, culpabilité…

À lire aussi : Help ! Mon entourage ne soutient pas mon projet

Faire un programme

Une fois qu’on commence à réfléchir, à avoir des idées, c’est toujours bien de poser tout ça à l’écrit pour savoir où on va.

Grâce à cette technique, tu pourras plus facilement faire le tri dans tes idées pour mettre en place un plan qui mènera à ton objectif.

S’il y a bien une chose que tu dois retenir, c’est que la clé pour développer ton entreprise c’est la combinaison entre ton état d’esprit, tes actions et ton plan.

À lire aussi : Pourquoi un bon mindset est déterminant pour ton entreprise ?

Choisir les outils adaptés aux indépendants

50% des créations d’activité sont dédiées aux freelances et/ou aux auto-entrepreneurs. Il faut savoir profiter de ces outils car ils sont conçus dans le but de te faciliter la vie.

Par exemple, Freebe est spécialiste de la facturation des freelances. En comparaison à d’autres logiciels, Freebe est adapté à la micro-entreprise et est personnalisable.

De même pour les banques en ligne dédiés aux entrepreneurs comme Qonto ou Shine, tout se passe en ligne, le service est réactif et propose des fonctionnalités adaptés aux entrepreneurs.

Accepter de se faire aider

L’erreur que font les entrepreneurs, c’est de rester seul dans leur coin sans demander d’avis extérieur pour se débloquer ou se remotiver.

On pense savoir et pouvoir tout faire tout seul mais la plupart du temps, l’aide est la bienvenue. Parler de ton projet, de tes blocages, te permettra de confronter tes idées et d’avoir un soutenu extérieur.

Tu n’es pas obligée de déléguer une partie de ton entreprise à un freelance, ça reste assez coûteux mais tu peux simplement discuter et échanger avec des personnes qui pourraient te permettre d’élargir tes réflexions ou te donner un retour d’expérience.

Épingle cet article sur Pinterest 📌

Tu aimeras peut-être…

La rentabilité de ton entreprise, c’est quoi ?

La rentabilité de ton entreprise, c’est quoi ?

Quand on démarre et développe une activité, il y a des indicateurs auxquels on doit faire attention car ils attestent de la bonne santé de notre entreprise. C’est le cas des données économiques et financières propres à notre activité. Mon métier, c’est d’aider les...

Tester une idée : 6 étapes pour ne pas se planter

Tester une idée : 6 étapes pour ne pas se planter

Si tu es comme moi, tu as sans doute un tas d’idées qui fourmillent dans ta tête. Mais celles-ci sont toutes assorties d’un doute : et si ça ne marchait pas ? Cet épisode de podcast s’adresse aux créateurs d’entreprise mais également aux entrepreneurs ou freelances...

7 idées reçues sur l’entrepreneuriat

7 idées reçues sur l’entrepreneuriat

Avant de créer son entreprise, on a souvent beaucoup d’idées reçues sur l’entrepreneuriat. On anticipe la façon dont notre parcours va se dérouler, mais on est parfois bien surpris ! Je m’adresse ici aux personnes souhaitant entreprendre, et non aux personnes...

0 Commentaire(s)

0 commentaires

Laisser un commentaire