fbpx

5 galères d’entrepreneurs à solutionner

1 Juil, 2020

Discuter avec des entrepreneurs permet de se partager mutuellement les galères. Il y a toujours des anecdotes sur les premiers mois d’entrepreneuriat, les boulettes, les erreurs, les grosses galères…

Récemment, j’ai sondé mon audience sur Instagram pour obtenir des témoignages sur les galères d’entrepreneurs.

Pour moi, ces erreurs de débutants ne sont pas une fatalité : avec les bonnes infos, le bon état d’esprit, on peut les contourner !

L’objectif de cet article est de t’éviter des situations désagréables et d’agir en amont lorsque c’est possible.

J’ai bradé mes prix, et je me retrouve avec un client pénible

Lorsqu’on débute dans l’entrepreneuriat, le réflexe est de pratiquer des prix bas dans l’espoir de convaincre plus de clients. Et aussi parce qu’on n’arrive pas à attribuer une valeur monétaire à notre travail.

Si tu penses que tu ne pratiques pas les bons prix, voici 4 raisons de ne plus le faire :

  • Ton entreprise ne peut pas se développer
  • Tu renvoies un mauvais signal
  • Tu attires les mauvais clients : mauvais payeurs, exigeants, qui ne valorisent pas ton travail…
  • Il sera compliqué d’augmenter tes prix

Pour rectifier le tir, la solution serait d’arrêter la collaboration et apporter de la vraie valeur à tes prochains clients en prenant en compte tous les critères importants pour fixer son prix.

Mon client me demande trop de tâches imprévues

Il arrive qu’un client ajoute des tâches après la signature du devis. C’est pour cela que ton devis doit contenir des missions précises et éviter d’être trop vagues pour induire en erreur ton client.

Exemple : Le client abuse et ne veut pas payer les modifications

En général, c’est une situation dans laquelle le devis est soit trop large, trop vague, facilement modifiable ou soit le devis est inexistant.

On peut notamment imaginer un devis graphiste qui ne prévoit pas le nombre d’aller-retour pour les modifications.

Quelles sont les solutions ?

  • Rappeler ton client à l’ordre
  • Poser les choses par écrit dès qu’un changement est demandé (moyen de preuve)
  • Toujours faire des devis détaillés pour les prochains, voir un contrat
  • Ne pas avoir peur de perdre le client, les clients malhonnêtes et/ou qui ne respectent pas ton travail n’apportent rien
Le guide du régime auto-entrepreneur

Mon client ne veut ou ne peut pas payer

Lorsqu’on devient entrepreneur, on peut parfois faire face à des clients qui ne veulent pas ou ne peuvent pas payer. C’est une situation délicate mais tu as la possibilité d’agir.

Exemple : La facture a été envoyée et le client fait le mort.

Attention à bien vérifier certaines informations avant de mettre en place des solutions. À partir du moment où la facture est envoyée, ton client dispose de X jours pour payer (la durée est définie dans le contrat, généralement c’est 30j). Avant ces 30 jours, tu ne peux pas agir mais tu peux relancer amicalement ton client pour le prévenir que le délai maximum de paiement arrive bientôt.

Quelles sont les solutions dans le cas où ton client ne paie pas sa facture ?

  • Vérifier que l’échéance de la facture est passée
  • Ne pas céder à la panique (90% des litiges sont résolues à l’amiable avec relance et éventuellement mise en demeure)
  • Rester courtois, suivre son instinct, rédiger un devis détaillé et signé
  • Dans la mesure du possible :  faire un paiement comptant et offrir une réduction à ceux qui paient tout d’un coup (ex : formations en ligne, le prix est différent si c’est un paiement comptant ou en plusieurs fois)

Dans la Micropreneure Academy, deux formations sont disponibles pour prévenir et gérer les impayés. N’hésite pas à t’y inscrire si tu es future ou jeune entrepreneur !

Mon principal client m’a lâché, je n’ai plus de trésorerie

Il arrive qu’on se repose un peu sur nos lauriers lorsqu’on a un « gros » client, surtout lorsque celui représente plus de la moitié de notre chiffre d’affaires. On dit adieu à la gestion de ses finances et à la communication car on pense ne pas en avoir besoin dans l’immédiat.

Exemple : Le client qui m’a lâché représentait 70% de mon C.A

Quelles sont les solutions ?

  • Ne pas céder à la panique : jeter un oeil à sa trésorerie pour s’assurer qu’on a de quoi se relever
  • Chercher à réduire ses coûts (abonnements, outils non utilisés ou non indispensables)
  • Gérer minutieusement ses finances (prévisionnel, anticipation des charges)
  • Développer d’autres sources de revenus ou au moins avoir plusieurs clients
  • Miser sur la prospection indirecte (inbound marketing)
  • Mettre une clause de préavis dans le devis ou contrat

À lire aussi : Comment gérer son argent en micro entreprise ?

J’ai raté une prestation ou un rendez-vous avec un client

Peut-être qu’il t’est arrivé à tes débuts dans l’entrepreneuriat de faire des erreurs avec des clients, qu’une collaboration ou qu’un rendez-vous se soit mal passé.

Exemple : Le client est mécontent ou le prospect n’a pas voulu faire affaire

Quelles sont les solutions ?

  • S’excuser et reconnaître ses tords
  • Proposer un geste commercial si c’est possible (ce n’est pas parce-que tu as fait une faute que le client te détestera, tu peux inverser la situation)
  • Faire preuve d’humilité, tirer les conclusions de cet événement à froid
  • Se rappeler que tout s’apprend, gérer des clients n’est pas inné, faire preuve de bienveillance envers soi-même

La difficulté ici est de réussir à se détacher des échecs de son entreprise. Rappelle toi que ce n’est pas parce-que tu es entrepreneur que le succès de ton entreprise détermine ta valeur. Il faut savoir rebondir et rester bienveillant, c’est important pour la prospérité de ton entreprise.

Épingle cet article sur Pinterest ! 📌

Tu aimeras peut-être…

La rentabilité de ton entreprise, c’est quoi ?

La rentabilité de ton entreprise, c’est quoi ?

Quand on démarre et développe une activité, il y a des indicateurs auxquels on doit faire attention car ils attestent de la bonne santé de notre entreprise. C’est le cas des données économiques et financières propres à notre activité. Mon métier, c’est d’aider les...

Tester une idée : 6 étapes pour ne pas se planter

Tester une idée : 6 étapes pour ne pas se planter

Si tu es comme moi, tu as sans doute un tas d’idées qui fourmillent dans ta tête. Mais celles-ci sont toutes assorties d’un doute : et si ça ne marchait pas ? Cet épisode de podcast s’adresse aux créateurs d’entreprise mais également aux entrepreneurs ou freelances...

7 idées reçues sur l’entrepreneuriat

7 idées reçues sur l’entrepreneuriat

Avant de créer son entreprise, on a souvent beaucoup d’idées reçues sur l’entrepreneuriat. On anticipe la façon dont notre parcours va se dérouler, mais on est parfois bien surpris ! Je m’adresse ici aux personnes souhaitant entreprendre, et non aux personnes...

0 Commentaire(s)

0 commentaires

Laisser un commentaire