fbpx

7 bonnes raisons de choisir la micro-entreprise

7 Fév, 2020

Le choix du statut juridique constitue l’un des étapes phares de la création d’entreprise. Il aura des répercussions juridiques et financières importantes sur ton business. Mieux vaut ne pas se tromper !

Si tu as déjà commencé tes recherches pour préparer la création de ton entreprise, tu as sans doute entendu parler de la micro-entreprise (que l’on appelle également le régime auto-entrepreneur).

[À lire aussi : Auto-entrepreneur vs micro-entrepreneur, quelle différence ?]

La micro-entreprise est en effet idéale pour lancer une activité indépendante en solo. Mais sais-tu réellement pourquoi ? Dans cet article, je reviens sur les avantages de la micro-entreprise. Je te donne 7 raisons principales de choisir la micro-entreprise pour lancer ton business dans les prochaines semaines.

[À lire aussi : Quel statut juridique pour devenir freelance ?]

#1 : Des formalités de création simples, gratuites et rapides

Créer une société implique la réalisation de démarches coûteuses et chronophages : rédaction des statuts, dépôt du capital social, publication d’une annonce dans un journal habilité, dépôt d’un dossier au Greffe…

La création d’une micro-entreprise, quant à elle, peut se faire en trois clics. C’est l’un des avantages de la micro-entreprise. Il est tout à fait possible de créer ton entreprise depuis ton canapé, les doigts de pied en éventail, un dimanche pluvieux…

La micro-entreprise est, en France, la façon la plus simple de débuter une activité indépendante. C’est indéniable.

La déclaration d’auto-entrepreneur se fait depuis le site de l’URSSAF : la procédure est entièrement dématérialisée. Elle est en outre rapide : tu reçois au bout de quelques jours ou de quelques semaines ton numéro SIRET. Ton dossier est automatiquement transmis aux organismes sociaux, à l’INSEE et à l’administration fiscale.

Créer une micro-entreprise est en outre gratuit. J’insiste sur ce point : tu n’as RIEN à payer pour te déclarer. Attention aux sites tiers, qui jouent sur la confusion pour se faire passer pour des entités officielles… et te facturer des frais inutiles.

Cette facilitation de création compte parmi les principaux avantages de la micro-entreprise.

[À lire aussi : Créer une micro-entreprise, combien ça coûte ?]

#2 : Des obligations comptables considérablement allégées

Pour reprendre ma comparaison précédente, gérer une société (ou une entreprise individuelle classique) ne s’improvise pas. Il faut, tous les ans, valider et déposer les comptes, et réaliser un bilan comptable. Tu as alors besoin de faire appel à un comptable.

Pour la micro-entreprise, rien de comparable ! Ta seule obligation est de facturer de façon légale, de tenir un livre des recettes et, éventuellement selon ton activité, un registre des achats. C’est définitivement l’un des avantages phares de la micro-entreprise.

Tu dois également, comme pour tout professionnel, respecter les règles de facturation classiques.

Si tu es assujettie à la TVA, tu as un peu plus de paperasse à gérer, mais rien d’insurmontable.

[À lire aussi : Tout savoir sur les obligations comptables de l’auto-entrepreneur]

Plan d'action salariée entrepreneure 6 étapes

#3 : Pas besoin d’avoir recours à un expert-comptable

Ce point rejoint le précédent. Comme tu n’as pas besoin d’établir les mêmes documents comptables qu’en société, tu n’as pas besoin d’un expert-comptable. Tu économises alors plusieurs centaines d’euros par an (voire plus !).

Tu peux bien entendu choisir de travailler avec un expert-comptable, notamment lors de ton passage à la TVA.

#4 : Peu d’obligations déclaratives

La vie d’un micro-entrepreneur n’est pas rythmée par les obligations déclaratives, loin de là. Mis à part ta déclaration initiale de CFE, la déclaration mensuelle ou trimestrielle de ton chiffre d’affaires, et ta déclaration annuelle pour l’impôt sur le revenu (comme tous les français), tu n’as pas grand-chose d’autre à faire.

La micro-entreprise est décidément parfaitement adaptée aux phobiques administratifs…

En passant à la TVA, tu auras un peu plus de paperasse à faire. Tu devras déclarer régulièrement la TVA encaissée et la TVA déductible. La fréquence dépend du régime TVA choisi : tous les mois, trimestres, semestres ou années.

[À lire aussi : Tout savoir sur les obligations déclaratives de l’auto-entrepreneur]

#5 : Un calcul précis et aisé de tes charges sociales

Il est toujours intéressant de pouvoir déterminer et anticiper avec précision le montant de tes charges sociales. Cela t’aide, entre autres, à élaborer un prévisionnel et calculer au mieux tes tarifs. Bref : tu as de la visibilité sur ton activité.

En micro-entreprise, rien de plus simple de calculer tes charges sociales. C’est simplement un pourcentage fixe appliqué à ton chiffre d’affaires hors taxes. Si tu ne bénéficies pas ou plus de l’ACRE, ce pourcentage est de 12,8 % pour une activité de vente, et de 22 % pour les prestations de services. Aussi simple que cela !

#6 : Pas de chiffre d’affaires = pas de charges sociales

Ce principe découle du précédent. En micro-entreprise, tu n’as pas à redouter l’absence de chiffre d’affaires (même si, bien sûr, tu as des charges fixes à payer, tels que tes abonnements ou ton loyer).

En effet, si tu ne déclares pas de revenus lors de ta déclaration de chiffre d’affaires auprès de l’URSSAF, tu n’as rien à payer. Tu peux cependant choisir de payer des cotisations forfaitaires minimales, pour profiter de la protection sociale.

[À lire aussi : Que doit-on payer lorsque l’on est auto-entrepreneur ?]

#7 : Cumul possible avec le chômage et d’autres aides sociales

Je finirais avec un dernier avantage de la micro-entreprise. Bon, ce n’est pas un avantage exclusif à la micro-entreprise, parce qu’il est également possible de bénéficier du chômage en créant une société (et en optimisant encore davantage les versements). Mais c’est toujours bon à savoir !

Il existe deux dispositifs différents pour percevoir le chômage lorsque l’on est auto-entrepreneur. Tu peux choisir de recevoir des mensualités classiques (dans le cadre de l’ARE) qui diminuent en fonction de ton chiffre d’affaires, ou bien de recevoir 45% de tes droits en capital en optant pour l’ARCE.

Les revenus de ta micro-entreprise sont également cumulables avec d’autres aides sociales, comme le RSA.

J’aurais pu également parler de l’ACRE. Avant 2020, le dispositif de l’ACRE pour les auto-entrepreneurs était différent de celui applicable aux autres entrepreneurs. Il durait trois ans, avec des taux d’exonération décroissants. Maintenant, l’ACRE pour les auto-entrepreneurs est bien moins avantageuse… Encore moins que le dispositif classique ! Mais c’est toujours ça de pris.

Les avantages de la micro-entreprise : ce qu’il faut retenir

Afin d’aider ta mémoire, voici un récap des 7 avantages de la micro-entreprise :

  • La déclaration de début d’activité est simple, dématérialisée, rapide et gratuite.
  • Les obligations comptables sont considérablement allégées.
  • Tu n’as pas besoin de payer tous les mois un expert-comptable.
  • Tu es soumise à peu d’obligations déclaratives.
  • Tes charges sociales sont calculées très simplement, et peuvent donc être facilement anticipées.
  • Si tu n’encaisses pas de chiffre d’affaires, tu n’as pas de charges à payer.
  • La micro-entreprise est cumulable avec le chômage et d’autres aides sociales. Tu bénéficies en outre de l’ACRE.

Tu l’auras donc compris : les avantages de la micro-entreprise sont nombreux.

Mais attention ! Je terminerais cet article par une petite nuance : la micro-entreprise n’est pas adaptée à TOUS les projets. Elle présente en effet des inconvénients, que je te conseille de bien étudier avant de choisir ton statut juridique.

[À lire aussi : Quels sont les inconvénients de la micro-entreprise ?]

Avantages de la micro-entreprise
Visuel ebook autoentrepreneur

Télécharge ton guide auto-entrepreneur gratuit

  • ☑️Tout ce que tu dois savoir sur ce régime
  • ☑️ Les pièges à éviter
  • ☑️ Les avantages & inconvénients à connaître
  • ☑️ Les infos importantes souvent oubliées

Tu aimeras peut-être…

Comment gérer ses revenus d’auto-entrepreneur ?

Comment gérer ses revenus d’auto-entrepreneur ?

Gérer son argent quand on est indépendant, c’est loin d’être facile. On dit adieu à un salaire fixe, à nos congés payés et autres avantages, tout en devant anticiper impôts, charges et baisses d’activité. Quand on débute, il est parfois difficile de distinguer ce qui...

6 étapes pour lancer ton business en 2020

6 étapes pour lancer ton business en 2020

L'épisode 2 du podcast Révèle-Toi te livre un fil directeur pour créer ton entreprise, grâce à 6 étapes clés. Tu trouveras ci-dessous la transcription complète de l'épisode. Bonne lecture ! * Créer son entreprise, c'est faire face à un million de questions et de...

0 Commentaire(s)

0 commentaires

Laisser un commentaire