Bienvenue sur Rocket ton Business !

Nous sommes Clément et Maëlane, l’un ingénieur en informatique, l’autre juriste fiscaliste passionnée de digital.

Nous avons créé cette communauté pour aider les web-entrepreneurs à propulser leur business en ligne. Nous t’aidons à comprendre le droit régissant la micro-entreprise et attirer les clients en ligne pour vivre à 100% de ton activité sur le web.

Besoin de nous contacter ?
Bordeaux (33)
contact@rocket-tonbusiness.fr
Sur demande !
Retrouve-nous sur les réseaux !

Aider les web-entrepreneurs & freelances à créer et propulser leur business en ligne !

Digital nomad en famille : le témoignage de Valérie

Digital nomad en famille : le témoignage de Valérie

Souviens-toi : il y a 2 mois, c’est Ella que j’accueillais sur le blog. Elle nous parlait de sa vie de digital nomad à Bali. Cet article vous ayant particulièrement plu, j’ai sollicité le témoignage d’une deuxième digital nomad.

C’est aujourd’hui Valérie de Formation Rédacteur Web qui répond à mes questions ! Son mode de vie est un peu différent de celui d’Ella, car elle est digital nomad en famille. Je l’ai notamment interrogée sur son organisation en tant que mumpreneuse à l’étranger.

Sache que ce témoignage sur le digital nomadisme en famille est divisé en 2. Tu en trouveras la première partie sur mon blog voyage : elle traite de la vie à l’étranger sur un plan personnel, familial. La deuxième partie est davantage consacrée à l’organisation de la vie professionnelle à l’étranger.

Ouvre bien grand tes yeux, car tu risques de te prendre quelques paillettes exotiques, ainsi qu’une bonne dose de motivation pour toutes tes projets de vie.

Bonjour Valérie ! Peux-tu nous résumer ton parcours professionnel ? 

Pendant 19 ans, j’ai travaillé dans le milieu de la petite enfance : animatrice en crèche, pilote-vacances chez les voyages Fram en mini-club puis Atsem (école maternelle). Donc rien à voir avec le digital ! 

C’est à la suite d’un souci de santé qui m’a obligé à rester à la maison pendant un an, que je me suis reconvertie dans la rédaction web et le community management. J’ai toujours aimé écrire mais je ne pensais pas un jour en faire mon métier !

En quoi consiste ton activité professionnelle exercée à l’étranger, à présent ?

Aujourd’hui, je travaille donc en tant que rédactrice web et community manager freelance. Je suis spécialisée dans le secteur de la puériculture et du tourisme. 

Depuis 1 an, je suis aussi devenue formatrice en rédaction web. J’accompagne actuellement une cinquantaine d’élèves à devenir rédacteurs web. Toute mon activité professionnelle se fait donc en ligne.

 

 

 
 

 
Voir cette publication sur Instagram
 

 

 

 
 

 
 

 

 

 

 

Une publication partagée par Formation Rédaction Web (@formation_redaction_web) le

Pour quelles raisons avez-vous, avec ton mari, décidé de travailler en voyageant sur le long terme en famille ? 

Nous avions envie de casser notre routine et de découvrir d’autres cultures

Montrer aussi aux enfants que le monde est beau et qu’il faut le protéger. On les voit d’ailleurs se préoccuper davantage de l’écologie et de la protection de l’environnement.  

C’est aussi un moyen d’être libres en cumulant travail et découvertes.

Quels sont les avantages de la vie de digital nomad selon toi ? 

Nous pouvons voir le monde, en prenant notre temps. C’est le principal avantage je trouve ! Je ne pourrais jamais faire le tour du monde pendant 1 an par exemple. Ce serait trop rapide… C’est pour cela que nous restons 1 à 3 mois dans chaque pays et souvent dans la même ville. Nous pouvons ainsi mieux nous imprégner de l’endroit et cela facilite les rencontres. 

Un autre avantage est une qualité de vie que nous n’aurions pas en France. En ce moment, en Asie, nous mangeons au restaurant quasiment tous les jours et louons des logements avec piscine. Nous pouvons nous permettre plus de loisirs qu’en France au final !

Quels en sont les inconvénients, les difficultés au quotidien ? 

Pour une famille, se retrouver 24h sur 24 ensemble et 7 jours sur 7 peut être parfois difficile. Il faut arriver à trouver des moments à soi et ce n’est pas toujours évident ! 

Ensuite, le manque de vie sociale. Certes, nous faisons de belles rencontres… mais à un moment il faut quitter ces nouveaux amis et recommencer ailleurs. 

Est-il relativement facile de trouver de bonnes conditions de travail à l’étranger (internet et espace de travail satisfaisant, notamment) ?

Pour internet, c’est notre priorité ! C’est pour cela que nous louons principalement sur Airbnb car nous pouvons le choisir dans les équipements proposés. 

Jusqu’à présent, je n’ai jamais eu de problèmes. Sauf lorsque nous avons testé le Workaway… internet était limité et ça n’a pas été facile tous les jours de travailler. 

Mais en général, on trouve internet partout, que ce soit en wifi ou par carte Sim. Il existe aussi pas mal d’espaces de coworking dans les grandes villes.

Le seul risque, c’est que justement vous y preniez goût !

Aurais-tu un conseil à donner aux entrepreneurs et freelances qui rêvent de partir vivre à l’étranger, notamment avec des enfants ?

Attendez d’avoir des revenus stables avant de vous lancer et préparez-vous un minimum. Avec des enfants, il y a un peu plus de préparation notamment sur le choix de l’instruction. 

Mais si vous vous sentez prêts, alors foncez ! Vous n’avez rien à perdre, vous pouvez toujours revenir sur vos pas si vous voyez que cette vie-là ne vous convient finalement pas. Le seul risque, c’est que justement vous y preniez goût !

Comment organises-tu tes journées et semaines de travail à l’étranger ?

En ce moment, je travaille tous les matins de la semaine. Parfois aussi le samedi ou le dimanche. Le soir, vu le décalage horaire en Asie, je réponds aux mails et aux messages privés. Je n’ai pas d’horaires fixes ni de jours dédiés aux congés

Pendant que je travaille le matin, mon mari accompagne les enfants sur leurs différentes activités d’apprentissage. L’après-midi, je m’occupe des enfants. Nous faisons des jeux, allons à la piscine ou la plage. Nous allons faire les courses aussi ou bien visiter les alentours. Les journées passent très vite !

Est-ce que tu recommanderais l’Asie aux digital nomad en devenir ? Peut-être un pays asiatique en particulier ? 

L’Asie est, il me semble, le continent le plus en vogue chez les nomades digitaux. Il y a beaucoup d’espaces de coworking et même de meetings internationaux. 

Je n’ai pas visité tous les pays d’Asie, mais la Thaïlande (notamment Chiang Maï) et Bali sont les plus prisés des nomades digitaux. Mais pour l’instant, la Malaisie reste un gros coup de cœur pour nous.

As-tu trouvé l’épanouissement que tu recherchais grâce au voyage ? Te vois-tu reprendre un jour un emploi en France ? 

Non seulement, je ne me vois pas reprendre un emploi de salarié… mais encore moins en France ! Je me sens libre dans mon travail et j’ai encore plein de pays à découvrir et d’expériences à faire. 

La seule chose qui pourrait me freiner, ce serait le mal-être de mes enfants. Mes filles sont ados, donc on se posera peut-être plus longtemps au même endroit dans les années à venir, afin qu’elles puissent rencontrer des jeunes de leurs âges. 

*

J’espère que ce témoignage digital nomad en famille t’aura plu… Et donné envie de prendre tes billets d’avion ! Je te rappelle que tu peux retrouver la première partie du témoignage de Valérie sur mon blog voyage. Retrouve également sur le blog le témoignage d’Ella, digital nomad à Bali.

Laisser un commentaire