Bien s’informer quand on est entrepreneur ! (Droit + Fiscalité)

4 Mai, 2019

Entrepreneur, freelance : je SAIS à quel point le droit et la fiscalité peuvent être complexes pour toi. Je le sais à double titre : parce que je suis, comme toi, en micro-entreprise (rédactrice juridique web freelance). Mais aussi parce que je suis diplômée d’un Master 2 en fiscalité.

Un double profil qui me permet de comprendre les difficultés que tu rencontres au quotidien en matière administrative.

Quand on ne connaît pas grand chose au droit ou à la fiscalité (premier problème), on cherche à se renseigner.

Cependant, avec la masse d’informations que l’on trouve sur Internet, difficile de trouver une source d’information fiable, à jour, et qui soit suffisamment intelligible (second problème).

Or, dans des domaines aussi touchy que le droit et la fiscalité, tu ne peux pas te permettre de lire n’importe quoi. Parce que quand le Fisc et l’URSSAF viendront toquer à ta porte pour te coller une petite régularisation, pas sûr que cela arrange tes finances (adios las vacaciones).

Mais, même sans parler de régularisation ou de conflits avec l’Administration, tu risques de freiner ton activité en faisant les mauvais choix. Mauvais choix de statut juridique ou d’option fiscale, par exemple.

En comprenant le droit et la fiscalité, tu utiliseras toutes ces informations à ton avantage, et tu propulseras ton business plus vite.

[Article lié : Quel statut juridique pour devenir freelance ?]

Comment choisir ses sources d’information quand on est auto-entrepreneur ?

Pour y voir plus clair dans le labyrinthe des infos que tu trouveras ici et là, voici quelques astuces :

  • Privilégie TOUJOURS les sites officiels des organismes et des Ministères (Urssaf, Impôts, Economie.Gouv…),

  • Vérifie TOUJOURS la date de l’article. La fiscalité bouge tout le temps, et pas qu’un peu. Le droit est un poil plus stable, mais méfie-toi.

  • Lis plusieurs sources, pour éviter les erreurs de la part des rédacteurs mais aussi tes propres erreurs de compréhension. Il est plus facile de comprendre un concept en le voyant formulé de diverses façons.

  • N’hésite pas à demander à d’autres entrepreneurs (comme moi héhé) si tu as bien compris.

Il existe des articles poubelle sur Internet, qui jouent avec la détresse des entrepreneurs face à l’administratif. Ces articles sont écrits à la va-vite, pas forcément écrits ni relus par un professionnel, pas forcément mis à jour etc.

On n’écrit pas un article juridique comme on écrit un article sur un mascara. Même si je n’ai rien contre les blogs beauté 😉

Quand j’écris des articles juridiques, que ce soit dans le cadre de mon travail de freelance ou pour Rocket ton Business, je vérifie toujours mes sources. Et mes sources ne sont pas les articles trouvés au hasard sur Google… Ce sont les textes de loi, la doctrine administrative et la doctrine des praticiens.

Sauf qu’on n’a pas tous la chance d’avoir accès à des bases de données juridiques !

Je t’ai donc listé quelques ressources publiques, gratuites, et FIABLES ! De quoi (enfin) bien s’informer en tant qu’entrepreneur.

Disclaimer : Je ne dis pas que ce sont les SEULES sources fiables, évidemment ! De nombreuses personnes écrivent très bien sur le droit également. Malheureusement, je ne peux pas faire de liste exhaustive.

S’informer sur le droit régissant le statut d’auto-entrepreneur

Si tu veux t’informer sur le statut d’auto-entrepreneur, il existe des sources fiables. En voici quelques-unes.

  • Autoentrepreneur.urssaf.fr : Le site de l’Urssaf dédié aux auto-entrepreneurs. C’est une vraie mine d’or. Tu pourras même y télécharger le “guide pratique de l’auto-entrepreneur”.
  • Economie.gouv.fr, portail Entreprises : Le site du Ministère de l’Economie. Une partie du site est dédiée aux entreprises. Tu y trouveras des articles expliquant le régime de la micro-entreprise.
  • Service-public.fr : Le site officiel de l’administration française. Des fiches pratiques sont publiées sur ce site. Elles sont claires et synthétiques. Est mise en valeur, sous le titre, la date de vérification de chaque article. Cela est très utile pour juger de la pertinence des informations données !

Je le répète encore et encore : dans tous les cas, vérifie bien que le contenu est à jour. L’administration n’est pas forcément la plus réactive après l’entrée en vigueur des diverses réformes législatives.

[Article lié : Tout savoir sur la facturation de l’auto-entrepreneur]

S’informer sur la fiscalité applicable aux auto-entrepreneurs

La fiscalité est un sujet un poil plus complexe et plus délicat. Surtout parce que cela touche à tes finances…

Dans un premier temps, tu peux t’informer grâce aux sources citées dans la partie au-dessus, car les informations juridiques et fiscales y sont souvent entremêlées.

Tu peux également te rendre sur le site Impots.Gouv.fr, portail “Professionnel”. L’administration fiscale y a intégré une sorte de FAQ pour répondre aux questions les plus fréquemment posées par les auto-entrepreneurs.

Si tu t’y connais déjà pas mal en fiscalité (si et seulement si !), je te recommande de t’informer sur le BOFIP. Le BOFIP, c’est la doctrine fiscale administrative. Quézako ? C’est une grande encyclopédie en ligne, dans laquelle l’administration fiscale explique toutes les règles contenues dans le Code Général des Impôts. Cela permet de connaître l’interprétation que fait l’administration du droit fiscal. C’est l’une des sources de référence des avocats fiscalistes. En cabinet, on regarde toujours en priorité ce que dit le BOFIP.

L’administration fait un effort pédagogique louable dans le BOFIP. Les informations y sont structurées comme dans un cours (partie, chapitre, section…), avec de multiples renvois. Les textes sont assez clairs même si peu accessibles pour un novice.

Il est très facile de faire des contres-sens désastreux en fiscalité, donc attention. Quand je travaillais en cabinet d’avocats, beaucoup de clients venaient nous voir en nous parlant de telle information vue dans le BOFIP, mais ils l’avaient rarement comprise ! Il faut déjà s’y connaître un minimum en fiscalité.

Sur le BOFIP, la date de publication de la doctrine est bien mise en valeur. Une fois de plus, c’est un moyen efficace de vérifier la pertinence des informations données.

C’est ainsi que je conclue mon tour des sources d’information à privilégier pour bien s’informer en tant qu’entrepreneur !

J’espère t’avoir aidé à y voir plus clair dans ce monde obscur 🙂

N’hésite pas si tu as des questions.

[Article lié : Tout savoir sur les obligations comptables de l’auto-entrepreneur]

Bien s'informer quand on est entrepreneur ! Droit + Fiscalité
Epingle sur Pinterest !

Tu aimeras peut-être…

Être auto-entrepreneur, ça veut dire quoi ?

Être auto-entrepreneur, ça veut dire quoi ?

J’ai coutume d’expliquer sur le blog les différents aspects du régime de l’auto-entrepreneur : impôts, facturation, déclarations… Mais que signifie vraiment être auto-entrepreneur ? Ce petit guide à destination des futurs entrepreneurs et freelances devrait...

0 Commentaire(s)

0 commentaires

Laisser un commentaire