fbpx

Pourquoi un bon mindset est déterminant pour ton entreprise

5 Mai, 2020

L’ingrédient numéro 1 pour développer ton entreprise n’est sûrement pas celui auquel tu penses.

Ce n’est sûrement pas une énième technique de marketing croisée par hasard sur un blog américain.

Ce n’est sûrement pas une énième formation en ligne.

Ce n’est sûrement pas un énième outil d’organisation à la mode. 

La clé pour ton entreprise se situe en toi. Tout se passe dans ta tête. Tu as le pouvoir de mener ton entreprise où tu veux, mais pour cela il faut y croire dur comme fer et accepter de te faire confiance. C’est ce qui caractérise le mindset d’entrepreneur.

Seul un bon mindset te permettra d’amener ton business là où tu le souhaites. De lancer de nouvelles choses, de grandir et d’évoluer. 

Dans cet article sur l’état d’esprit quand on est entrepreneur, j’évoque avec toi : 

  • Ce que veut dire « mindset », ce mot que l’on croise un peu partout dans les contenus sur l’entrepreneuriat
  • Pourquoi tu dois accorder de l’importance à ton mindset d’entrepreneur
  • Quelles sont les attitudes gagnantes pour entreprendre, qui caractérisent un « bon » mindset
  • Comment travailler ton mindset d’entrepreneur au quotidien (oui, ça se travaille !)

Qu’est-ce que le mindset d’entrepreneur ?

En bon français, on dit « état d’esprit » (on aime bien les anglicismes dans l’entrepreneuriat !).

C’est la mentalité que tu adoptes, c’est ce que tu ressens et penses vis-à-vis de toi, de ta personne et de ton entreprise. En clair, c’est la façon dont tu penses et tu approches les challenges.

Il est très important de forger sa mentalité pour accomplir ses objectifs. Le mindset peut être un formidable atout dans ton entreprise… ou au contraire te mener à la dérive. Il existe donc un « bon » et un « mauvais » mindset.

Un bon mindset, un mindset d’entrepreneur, c’est faire preuve de détermination et de persévérance pour poursuivre ses objectifs. 

Mindset d’entrepreneur : l’état d’esprit fixe vs l’état d’esprit de développement

On n’est pas tous égaux face au mindset… Même si cela se travaille.

Carol Dweck, professeur de psychologie sociale à l’Université de Stanford, a étudié comment les personnes répondaient à la question « Comment puis-je m’améliorer ? ». Selon elles, il existe deux types d’individus :

  • Les personnes avec un état d’esprit fixe. Celles-ci pensent que leurs qualités, leurs aptitudes et leurs personnalités sont déterminées à la naissance.

Il y a alors une sorte de fatalité et de résignation : « on ne peut pas y faire grand-chose ». Par exemple, ces personnes-là se disent « je n’y peux rien, je suis littéraire et donc forcément mauvais en maths », « Je suis sportif et cela compense ma mauvaise orthographe, on ne peut pas être bon partout ! » etc.

Ces personnes-là prennent généralement moins de risques, abandonnent plus facilement et voient l’effort comme inutile. « À quoi bon aller contre ma nature ? »

  • Les personnes avec un état d’esprit de développement. Celles-ci pensent que leurs qualités, leurs forces, se sont avant tout développées en travaillant. Rien ne « tombe du ciel ». Elles sont convaincues que tout le monde peut s’améliorer à force de travail et d’application, quel que soit leur point de départ. L’effort apparaît ici comme le chemin nécessaire à la réussite.

La conclusion de la psychologue, tu peux t’en douter, est la suivante : ceux qui adoptent un état d’esprit de développement sont plus heureux et ont plus de succès dans leur vie. Prête à travailler ça ?

Pourquoi le mindset est-il si important lorsqu’on entreprend ?

Il n’y a certainement pas de recette magique au succès d’une entreprise. Mais une chose est sûre : c’est un mélange de savoir-faire + savoir-être + stratégie + … mindset d’entrepreneur ! Et, ici, l’état d’esprit apparaît comme l’élément indispensable de l’équation.

Pour reprendre la même équation en d’autres termes : ce que tu proposes (savoir), comment tu le proposes (stratégie), et comment tu te sens par rapport à tout ça.

80 % du boulot est dans… la tête. Le mindset d’entrepreneur est loin de ne représenter qu’une part minime de l’équation. Tu n’as pas besoin de techniques marketing obscures ou d’un coaching à 3 000 euros si tu ne travailles pas suffisamment ton état d’esprit.

Comment réussir si…

  • Tu penses que tu n’as pas l’expérience ni les compétences nécessaires (coucou le syndrome de l’imposteur)
  • Tu as peur de gagner de l’argent
  • Tu penses que tu n’y arriveras jamais
  • Tu penses que tu ne trouveras pas de clients dans 6 mois… Etc.

Inconsciemment, cela va mener à de l’auto-sabotage.

C’est un processus extrêmement inconscient la plupart du temps, la preuve : 

Beaucoup de personnes se focalisent sur l’aspect marketing et business en lançant leur entreprise. J’en parlais d’ailleurs dans les épisodes n°10 (5 conseils concrets pour lancer ton business) et n°11 (4 erreurs d’auto-entrepreneurs débutant). Ces personnes-là vont lire des livres, regarder des interviews, suivre des formations… Elles ne parviennent jamais à leurs objectifs, et n’ont pas l’impression d’avancer.

Elles redoublent alors d’efforts dans les détails, elles refont leurs épingles Pinterest 4 fois, elles passent des heures à écrire leurs campagnes emails, elles changent 10 fois le design de leur site…

Alors que, bien souvent, ces mêmes personnes ont juste un énorme manque de confiance en elles et en leur projet. Leur tête est remplie de croyances limitantes, de doutes et de mauvaises pensées.

Je suis persuadée que l’état d’esprit a une immense place dans ta réussite.

Travailler ta confiance en toi, être consciente de tes croyances limitantes… sera toujours 1 000 fois plus efficace qu’une énième technique marketing.

Qu’est-ce qu’un bon mindset ? Les attitudes gagnantes pour entreprendre

Un « bon » mindset d’entrepreneur, c’est une expression très large : cela veut tout et rien dire.

Voici selon moi 6 qualités indispensables à développer pour propulser ton entreprise plus loin. Cette liste n’est ni universelle, ni exhaustive. Ce sont cependant les qualités auxquelles je pense en premier quand on me parle de mindset d’entrepreneur : il y en a d’autres !

Adopter un état d’esprit positif

Premier pas vers un bon mindset d’entrepreneur : l’optimisme.

J’ai écouté l’autre jour un épisode de podcast très intéressant de Chloé Bloom sur l’optimisme : « Être optimiste ». Chloé expliquait cette notion avec des mots simples et très parlants. Je retranscris ici ses explications.

Pour un évènement positif, l’optimiste donne une explication générale et permanente. Le pessimiste quant à lui va donner une explication temporaire et ponctuelle.

Exemple : Je lance une formation en ligne et ça fait un carton. L’optimiste va en déduire que son business va bien, qu’il prospère, que l’activité est croissante. Le pessimiste va considérer que cet évènement est isolé et qu’il reste plein de choses à revoir dans son entreprise.

Pour un évènement négatif cette fois, l’optimiste donne une explication temporaire et cherche à rebondir. Le pessimiste va quant à lui généraliser et donner une explication permanente.

Exemple : J’ai perdu un client. L’optimiste va en profiter pour retravailler son offre ou mener un projet à côté. Le pessimiste va considérer que c’est de sa faute, et que de toute façon il n’arrivera jamais à garder ses clients.

On ne naît pas optimiste ou pessimiste, on le devient : c’est quelque chose qui se cultive. Encore une fois, je suis vraiment dans cette dynamique de « on est responsables de nos pensées et de nos actions ». Trop de personnes se laissent aller avec le « je suis comme ça donc tant pis », c’est très fataliste et ça ne permet pas de progresser.

Faire preuve de patience et persévérance

La patience et la persévérance sont des éléments clés du mindset d’entrepreneur.

On dit souvent que, quand on devient entrepreneur, il faut apprendre à apprécier le processus et non le résultat final. Et c’est vrai !

Pas de formule mathématique, ni de formule obscure… Le chemin est tout sauf linéaire : il est fait d’échecs et de réussites. Beaucoup de grosses entreprises ont démarré à 0, sans clients, sans carnet d’adresses, sans argent, sans soutien.

Commence dès à présent ! Imaginons que tu commences un projet, une nouvelle habitude, que tu te lances pour quelque chose… Dans un an jour pour jour, après avoir travaillé d’arrache-pied, tu seras heureuse d’avoir commencé aujourd’hui. 

L’entrepreneuriat c’est du long terme, oublie les « tips » de court terme.

Oser avoir de l’ambition

Accorde-toi le droit d’oser rêver grand. De ne pas rester sur tes acquis, de te challenger sans cesse. 

La meilleure façon de progresser, c’est de sortir de sa zone de confort. C’est là que l’on apprend le plus, que l’on se forge, quitte à se casser la tête… Mais c’est bien là toute l’essence de l’entrepreneuriat !

Faire preuve de résilience

Faire preuve de résilience, c’est pouvoir faire face aux difficultés et aux échecs, réussir à les surmonter, en tirer des enseignements et surtout ne jamais abandonner.

Tu as le droit évidemment de ressentir de la déception et de la tristesse. Accorde-toi le temps de faire le point sur tes émotions, mais analyse ensuite ce qui n’a pas marché. C’est comme cela que tu progresseras.

La résilience est un élément fondamental du mindset d’entrepreneur puisqu’elle te permettra d’affronter au mieux ces fameuses montagnes russes.

Être dans l’action et non dans l’attente

Connais-tu le proverbe « C’est en forgeant qu’on devient forgeron » ?

Qui n’a jamais passé 5 heures à lire des articles de blog sur les meilleures stratégies de vente pour au final ne jamais rien faire ? Qui n’a jamais trainé sur les blogs entrepreneuriat en rêvant de quitter son emploi, pour se retrouver sur la même chaise 5 ans après ?

Il n’existe pas de « bon » moment. Il existe des moments plus opportuns que d’autres, certes. Mais le moment parfait n’arrivera pas. Tout commence par une action de ta part. Ose, et avise ensuite.

Ça demande d’ailleurs de laisser de côté ce sacré perfectionnisme. J’arrive à le mettre peu à peu de côté, pour ne pas que cela m’empêche de mener les projets dont j’ai envie. Une bonne dose d’auto-discipline est nécessaire 🙂

Pour te motiver, visualise ton entreprise dans 10 ans, fais un vision board, écris vos rêves sur une feuille… Mais surtout surtout passe à l’action !

Accepter d’apprendre sans cesse

Voici à mon sens la sixième dernière caractéristique d’un bon mindset d’entrepreneur. C’est faire preuve d’humilité et se remettre sans cesse en question 

Je ne parle pas juste d’apprendre des choses avec des formations. Mais d’accepter de pivoter, de changer d’avis, de se remettre en question chaque jour.

En solo-entreprise, on fait en principe tout tout seul. On n’est souvent pas formé à la création d’entreprise (qui l’est vraiment ?).

En créant mon entreprise, je n’y connaissais rien à l’entrepreneuriat. Désormais, il ne se passe pas un jour sans que j’apprenne de nouvelles choses ou que je ne réfléchisse à de nouvelles idées. Je suis dans un processus de développement continu.

Ne reste pas bloquée sur une idée, sur quelque chose qui ne marche pas. C’est ce que Seth Godin, un gourou du marketing américain, appelle les « coûts irrécupérables ». Pour lui, « L’argent et les efforts investis hier ne devraient pas impacter les décisions que vous prendrez demain, car chaque décision est une nouvelle ». On fait table rase du passé et on avance !

Comment travailler son mindset d’entrepreneur ?

Je le dis et je le redis : le mindset d’entrepreneur, ça se travaille ! Voici quelques idées pour cultiver un bon état d’esprit.

Définir la vision de son projet pour rester motivé sur le long terme

Bien qu’il n’existe pas vraiment de définition tangible de la vision d’une entreprise, c’est la manière dont l’entrepreneur la voit à long terme. C’est son but profond, là où il veut aller. Cette question-là est intimement liée au « Pourquoi » de l’entrepreneur. La vision, c’est la matérialisation du pourquoi.

Définir la vision de son entreprise permet d’avancer dans une direction claire, en se connectant à ses motivations profondes.

Tu peux pour travailler cette notion faire un petit exercice de visualisation. Imagine que, dans 10 ans, un journaliste écrit un article sur ton entreprise. Que raconte-t-il ? Que dit-il sur toi, sur tes réussites ?

Bien s’entourer

Je te renvoie ici à l’épisode 15 du podcast : « Mon entourage ne soutient pas mon projet ». Il est essentiel d’être (bien) entouré quand on est entrepreneur. N’hésite pas à faire le tri dans ton entourage et à virer purement et simplement les relations toxiques.

Fais des rencontres. Entoure-toi de personnes qui te tirent vers le haut mais qui savent également faire des remarques constructives. Pas besoin de quelqu’un qui te jette des fleurs à longueur de journées.

Les réseaux sociaux peuvent t’aider à te constituer un petit réseau, même virtuel. C’est motivant de partager les mêmes galères et petites victoires que ses pairs !

Rester inspirée pour “recharger” son mindset d’entrepreneur

Alimente votre jauge d’inspiration en suivant le travail de certaines personnes, (entrepreneurs ou non), en lisant des livres, en regardant des vidéos… Toutes les occasions sont bonnes pour nourrir ton inspiration. Sélectionne du contenu bienveillant et motivant.

N’hésite pas à faire le tri sur ton compte Instagram pour ne garder sur ton feed que des personnes qui t’inspirent des sentiments positifs.

Pourquoi ne pas t’initier au développement personnel, un domaine très lié à l’entrepreneuriat ? L’entrepreneuriat est en effet une véritable découverte de soi. Pour débuter, tu peux t’inscrire à la Bloom Academy, utiliser Koober ou tester Audible. Je te conseille également le livre « Les quatre accords toltèques », simple et accessible pour commencer.

Se fixer des objectifs

C’est plus motivant d’avancer quand on sait pourquoi on avance et dans quelle direction aller.

Tu peux te fixer des objectifs annuels, objectifs trimestriels, peu importe, l’important c’est d’avancer vers quelque chose.

J’apprécie poser des objectifs selon la méthode SMART, puis les traduire en actions concrètes.

Ce sujet est important. C’est ce qui va te permettre d’évoluer en tant qu’entrepreneur. C’est pour cette raison que j’ai dédié une formation entière dans la Micropreneure Academy sur la fixation et la réalisation de ses objectifs.

Une fois qu’on a fixé ses objectifs et déterminé un plan d’action, on n’oublie pas de faire des points réguliers pour voir ce qui marche ou non et pivoter en cas de besoin !

Pratiquer la gratitude au quotidien 

La gratitude, c’est prendre conscience de tout ce que l’on a, de tout ce qui nous entoure, et se montrer reconnaissant pour toutes ces choses-là.

Comment pratiquer la gratitude au quotidien ? Je te conseille de noter, en fin de journée ou en tout début de matinée, toutes tes joies, tes petits plaisirs, les choses qui t’ont faites sourire… Comme le soleil qui revient après une semaine de pluie, ou encore le compliment d’un client.

Au fur et à mesure, tu arriveras à te concentrer sur tes choses que tu trouvais au début insignifiantes. Cela change notre regard !

De mon côté, j’ai fait l’acquisition d’un joli Carnet de Gratitude de Yes Oui Pages. La gamme proposée par Marion est très sympa !

*

C’est ainsi que se termine ce long contenu sur le mindset d’entrepreneur. J’espère qu’il t’aura aidée à comprendre l’importance de l’état d’esprit pour faire grandir ton entreprise. Si des questions te viennent, écris-moi un commentaire 🙂

Épingle sur Pinterest pour retrouver cet article 🙂

Tu aimeras peut-être…

5 galères d’entrepreneurs à solutionner

5 galères d’entrepreneurs à solutionner

Discuter avec des entrepreneurs permet de se partager mutuellement les galères. Il y a toujours des anecdotes sur les premiers mois d’entrepreneuriat, les boulettes, les erreurs, les grosses galères… Récemment, j’ai sondé mon audience sur Instagram pour obtenir des...

0 Commentaire(s)

0 commentaires

Laisser un commentaire